Mot des administrateurs

De gauche à droite : Jérémie Loof, Mathieu Hinse et Dominic Bélanger.
De gauche à droite : Jérémie Loof, Mathieu Hinse et Dominic Bélanger.

Nous sommes très fiers de pouvoir enfin offrir une aide supplémentaire à la population Tremblantoise. Le Fonds Humanitaire relève de la Fraternité des policiers de Mont-Tremblant qui est composée de l’ensemble des policiers municipaux de la ville. Ce fond est administré par trois de ces membres. Leurs rôles sont les suivants:

 

- Créer et gérer des événements qui permettront d'aider la population

- Traiter et sélectionner les demandes soumises au Fonds Humanitaire

- Distribuer les sommes d'argent requises

- Gérer les fonds

- Maintenir le site internet et la page Facebook du Fonds Humanitaire à jour

- Répondre à toutes autres attentes de la population en lien avec le Fonds Humanitaire

 

Parmi tous les membres de la Fratenité des Policiers de Mont-Tremblant, deux agissent à titre d'administrateurs afin de se répartir les tâches à accomplir et d'effectuer la gestion du Fonds Humanitaire de la Fraternité des Policiers de Mont-Tremblant. Ces deux administrateurs sont M. Dominic Bélanger et M. Jérémie Loof.

 

Le Fonds a été créé sur une base volontaire et humanitaire de la part des policiers de Mont-Tremblant. Les événements, les tâches effectuées et le travail qu’occasionne l’administration du Fonds se fait entièrement de façon bénévole. Aucun salaire ou prime n’est attribué aux administrateurs. Tous les profits amassés seront redistribués en totalité aux jeunes Tremblantois et Tremblantoise.

 

Nous espérons que cette aide devienne un incontournable à ceux qui en ont besoin. Il est important pour nous que la population Tremblantoise sache que le service de police n’est pas seulement un synonyme de sécurité, mais également  d’aide, d’engagement, d’humanisme et de solidarité.

 

Il est également important de comprendre que chaque demande qui nous sera soumise sera lue et traitée. L’aide apportée sera bien évidement donnée en fonction des sommes amassées durant l’année.  Si votre demande n’est pas retenue, il serait très pertinent de la renvoyer l’année suivante si le besoin est toujours présent. Elle sera à nouveau évaluée.